Es-selam alaykum,

J’ai réalisé cet article dans le cadre de la 2e édition de l’événement « Des blogs et des langues », sur le thème « Est-il préférable d’apprendre une langue de manière traditionnelle ou peut-on innover ?« .
Je vous invite à retrouver tous les autres blogueurs ayant partagé leur point de vue sur le blog de Chloé Donin en cliquant sur www.mordusditalie.com.

Pour ma part, c’est l’occasion de vous expliquer pourquoi et comment j’ai choisi une méthode alternative dans ma série de vidéos d’initiation à la lecture de l’arabe.

Débuter en arabe littéraire

Lorsqu’on se lance dans l’apprentissage de l’arabe littéraire, la première étape consiste à apprendre la lecture.

Comme vous le savez certainement déjà, la langue arabe possède un alphabet et un système d’écriture différents de l’alphabet latin utilisé par la langue française ainsi que la majorité des langues européennes.

apprendre à lire l'arabe

Pourquoi faut-il commencer par apprendre à lire l’arabe ?

Cette connaissance est essentielle et vous ouvrira la porte des étapes ultérieures de votre apprentissage. Elle vous permettra dans un premier temps d’apprendre du vocabulaire, d’accéder aux dictionnaires et de lire des textes vocalisés. Ensuite, quelle que soit la structure d’enseignement que vous choisirez, vous serez capable d’aborder les livres et méthodes d’arabe avec lesquels vous progresserez vers la compréhension et l’expression orale et écrite.

Lire un texte arabe vocalisé n’est pas une technique réellement difficile et vous pouvez l’acquérir dans un temps relativement restreint (en moyenne 15-20 h de cours en classe, moins en cours particulier). Les cours, méthodes, livrets et supports audio-visuels pour apprendre à lire l’arabe sont nombreux et aujourd’hui facilement accessible avec internet pour un cout réduit (parfois gratuit)

Que faut-il savoir pour lire l’arabe ?

En langue arabe, ce n’est pas seulement l’alphabet mais aussi le système d’écriture qui est différent. Vous devrez donc assimiler plusieurs notions pour être capable de lire:

– reconnaitre les 29 lettres (حروف) de l’alphabet arabe avec leur prononciation
– reconnaitre les 3 voyelles courtes (حركات) avec leur prononciation
– lire les syllabes courtes en association lettre + voyelles courte
– lire les syllabes courtes en association lettre + voyelle double (تنوين)
– lire les syllabes longues en association lettre + voyelle courte + lettre de prolongation
lire des mots isolés en assemblant les syllabes
lire des phrases en assimilant les règles de liaison et quelques autres particularités : taa marbouta (ـة), alif de liaison, alif maqsoura (ـى) etc.

Quelle est la méthode classique ?

Les méthodes classiques sont généralement conçues pour les enfants scolarisés dans le monde arabo-musulman qui ont besoin d’être capables de lire dès le début de leur cursus scolaire et/ou de réciter le Coran (texte vocalisé). La plupart des méthodes destinées aux autres publics (adultes, non-arabophones) sont généralement inspirées de ces méthodes classiques.

Leur modèle consiste à suivre les étapes décrites précédemment les unes après les autres :

1- apprendre le nom et la prononciation des 29 lettres (حروف) de l’alphabet en suivant l’ordre conventionnel : alif, baa, taa, thaa, djiim, haa, khaa, etc. (… ا , ب , ت , ث , ج , ح , خ )
2- associer chaque lettre à chacune des 3 voyelles courtes (حركات) en suivant le meme ordre :
ba-bi-bou, ta-ti-tou, tha-thi-thou, dja-dji-djou, etc (… بَ بِ بُ , تَ تِ تُ , ثَ ثِ ثُ , جَ جِ جً)
3- associer chaque lettre à chacune des 3 voyelles doubles (تنوين) en suivant le meme ordre :
ban-bin-boun, tan-tin-toun, than-thin-thoun, djan-djin-djoun, etc (… باً بٍ بٌ , تاً تٍ تٌ , ثاً ثٍ ثٌ , جاً جٍ جٌ)
4- former des syllabes longues en ajoutant les lettres qui prolongent les voyelles :
baa-bii-bouu, taa-tii-touu, thaa-thii-thouu, djaa-djii-djouu etc. (… بَا بِي يُو , تًا تِي تُو , ثَا ثِي ثُو , جَا جِي جُو)
5- assembler les syllabes pour former des mots en apprenant a reconnaitre les lettres selon leur position dans le mot
6- lire des phrases courtes en étudiant les règles de liaison et autres particularités

Ceci est un schéma général et il existe bien sûr différentes variantes où l’ordre est parfois modifié entre les étapes 2 et 5 qui peuvent être également imbriquées les unes avec les autres.

Le principe commun à ces variantes reste cependant d’apprendre dans cet ordre :
Les lettres –> les voyelles –> les syllabes (courtes puis longues) –> les mots –> les phrases.

Pourquoi changer ?

Cette méthode est très efficace et les méthodes alternatives ne sont généralement pas motivées par la recherche de plus d’efficacité. Les inconvénients de cette méthode se trouvent plutôt dans le fait qu’elle peut parfois être la cause de démotivation chez certaines catégories d’étudiants.

Elle demande en effet dès le début de fournir des efforts dans plusieurs registres (mémoire, prononciation, répétition) et l’accès au vocabulaire et au sens des mots n’est envisagé que dans la dernière partie du cursus d’apprentissage.

La répétitivité nécessaire au début de cette méthode peut être ressentie comme rébarbative si vous êtes un adulte ou si vous avez quitté le système scolaire depuis de longues années. D’autre part, la nécessité de maitriser la prononciation de nombreuses lettres inconnues en français couplé à l’assimilation d’un nouveau système d’écriture peut aussi vous paraitre difficile et vous décourager si vous n’êtes pas arabophone.

Quelles sont les méthodes alternatives ?

Honnêtement, je ne m’étais jamais penché sur cette question jusqu’au jour où j’ai décidé de réaliser une série de vidéo pour initier à la lecture de l’arabe. Je n’ai donc aucune connaissance en ce domaine, hormis la méthode que j’ai fini par développer au fur et à mesure que je réalisais cette série de vidéos.

Mon idée de départ était partir d’un mot unique pour l’analyser et expliquer les différentes notions nécessaire à sa lecture sans se préoccuper du reste de l’alphabet ni des autres règles de lecture. Il s’agit donc pour chaque leçon d’étudier un mot dans lequel se trouvent une ou deux nouvelles lettres et une nouvelle notion. L’ensemble des connaissances acquises est ensuite illustré par des exemples en fin de cours.

Apprendre à lire à la « sauce » Arabe Réussite

Pour alléger la charge de travail, j’ai commencé cette série par des mots composés de lettres dont la prononciation possède un équivalent en langue française.

Comme il en existe 17 sur un total de 29, cela permet de travailler sur du vocabulaire varié et de se concentrer sur la reconnaissance des lettres et les règles de lecture, sans avoir à se soucier de la prononciation.

Une fois les principes de bases de l’écriture arabe assimilés, j’ai introduit des mots qui comportaient des lettres dont la prononciation n’existe pas en français, tout en continuant à étudier les notions et les règles restantes. Pour faciliter encore plus, j’ai commencé par les lettres qui existent dans les langues proches de français, pour n’avoir à m’occuper des lettres spécifiques à l’arabe qu’en fin de formation.

Si on reprend le schéma précédent, on peut représenter cette méthode de la façon suivante :

1- reconnaitre et prononcer les 3-4 lettres qui composent le mot, ex : (س , م , ك) pour le mot (سَمَك)
2- apprendre une nouvelle notion nécessaire à la lecture du mot, ex : la voyelle (فتحة , ــَــ)
3- lire d’autres mots composés des lettres apprises et nécessitant les notions acquises.

Puis on répète pour chaque leçon les opérations 1 à 3 avec de nouveaux mots qui nécessiteront l’apprentissage de nouvelles lettres et de nouvelles notions, jusqu’à assimilation de l’intégralité de l’alphabet et des règles de lecture.

La méthode parfaite ?

L’inconvénient majeur que je trouve à cette méthode, c’est qu’il faut attendre de terminer l’ensemble de la formation pour connaitre toutes les lettres de l’alphabet. Cela limite le champ lexical aux mots composés des lettres apprises et ne permet pas de « s’essayer » à la lecture de textes vocalisés, du moins jusqu’à la fin de la formation.

Cette méthode n’est donc ni mieux ni moins bien que les autres, elle est peut-être simplement plus adaptée pour certains types d’étudiants, comme par exemple les adultes non-arabophones.

Je précise que je ne suis pas son inventeur exclusif !. D’autres enseignants et instituts de langue utilisent des méthodes très similaires pour enseigner la lecture de l’arabe depuis certainement plus longtemps que moi.

Votre avis sur cette méthode m’intéresse

Vous pouvez découvrir et tester cette méthode à travers la série de vidéo que j’ai réalisé et publié sur la chaine YouTube Arabe Réussite en cliquant sur le lien ci-dessous :

LIRE et PRONONCER L’ARABE en 5 MN par jour !
(à visionner en qualité 480p pour un confort visuel optimal)

Que vous maitrisiez déjà la lecture ou non, n’hésitez surtout pas à me donner votre avis dans les commentaires sous la vidéo ou juste en dessous de cet article.

Pour en savoir plus sur les différentes étapes de l’apprentissage de l’arabe littéraire, n’hésitez pas à consultez les documents suivants :
– Article : Conseils du shaykh Abderrahmane Koné
– Vidéo : Comment apprendre l’arabe littéraire ? – Les 3 grandes étapes 

Je vous souhaite à tous une bonne réussite dans votre apprentissage !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de recopier dans le cadre ci-dessous les caractères qui sont affichés dans l'image.

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Share This

Partagez cet article !

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis !

Partagez cet article !

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis !